Publications Positive Planet

Journée de la femme 2017

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn

A l’occasion de la Journée de la Femme qui a été célébrée le 8 mars dernier, Positive Planet a souhaité porter une attention toute particulière à l’autonomisation des femmes au moyen du microentreprenariat. Au travers d’une infographie et de portraits de femmes au parcours atypique, Positive Planet a mis à l’honneur le courage et la détermination de ces femmes qui entreprennent dans le monde.

                               

POURQUOI METTRE EN AVANT LES FEMMES ENTREPRENEURS LORS DE LA JOURNEE DE LA FEMME 2017? 

Aujourd’hui, les micro-entrepreneurs sont en grande majorité des femmes. Parmi 203 millions de bénéficiaires de microcrédits dans le monde en 2014, 83% sont des femmes[1]. Celles-ci luttent chaque jour pour vivre dans la dignité et subvenir aux besoins de leurs familles en réinjectant 90% de leurs revenus dans leur famille/communauté2.

Cette prédominance des femmes s’explique par deux facteurs3 :

  • Les femmes sont plus touchées par la pauvreté : 70% des pauvres du monde sont des femmes
  • Les femmes remboursent mieux : le taux de recouvrement s’élève à 98% pour les clientes des Institutions de microfinance.

Etablis par les Nations Unies, Les Objectifs de développement durable (ODD) énoncent à l’horizon 2030 une série de 17 objectifs globaux assortis de plus d’une centaine de cibles dessinant les composants élémentaires d’un développement plus durable. Leur ambition est immense : ils ont pour vocation d’achever le travail entamé avec les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). L’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles reste au cœur du programme.

Selon la banque Mondiale, améliorer l’accès des femmes au crédit est l’une des 7 mesures pour y parvenir. En effet, le fait d’avoir un compte en banque et de pouvoir placer des économies en lieu sûr, en dehors de la maison, procure aux hommes comme aux femmes une plus grande maîtrise des finances et du revenu du ménage. Par ailleurs, l’accès à l’épargne et au crédit formels leur permet de participer plus pleinement à l’économie, et notamment de mettre de l’argent de côté pour faire face aux situations d’urgence, financer les frais de scolarité de leurs enfants ou honorer les charges de leur entreprise. Il s’agit là d’un point de départ important pour se soustraire à la pauvreté et atténuer la vulnérabilité.

L’AUTONOMISATION DES FEMMES CONTRIBUE À LA STABILITE ECONOMIQUE 

Selon la Banque Mondiale4, le fait de fournir des ressources aux femmes tout en promouvant l’égalité des sexes dans les ménages et dans la société a des conséquences très considérables sur le développement. L’accroissement des opportunités offertes aux femmes dans les travaux publics, l’agriculture, les finances et dans d’autres secteurs accélère la croissance économique, tout en contribuant à atténuer les effets de la crise financière actuelle, et des crises à venir.

[1] Sommet du microcrédit 2014

2 ONU femmes

3 BIT Genève 2008

4 Banque Mondiale

PORTRAITS DE FEMMES D’EXCEPTION

Si vous souhaitez être mis en contact avec l’une des femmes entrepreneurs présentées ci-dessus ; n’hésitez pas à nous contacter.

France // Madame Bouabsa

Autodidacte, j’ai réussi par mes propres moyens

Mme Bouabsa

Contrairement aux idées reçues, les banlieues regorgent de talents qui souhaitent prendre en main leur avenir en créant leur activité. Il existe des structures dans les Quartiers Prioritaires de la Ville qui nous aident et nous accompagnent gratuitement dans notre projet de création d’entreprises. Je suis un entrepreneur accompagné par Positive Planet France, grâce au programme Entreprendre en Banlieue. Voici mon histoire.

Je suis arrivée en France à la fin des années 70, où j’ai tout d’abord travaillé dans la confection pendant une dizaine d’années. J’ai ensuite été agent d’entretien, puis gouvernante. Tout en travaillant, je me suis occupée de l’éducation de mes cinq enfants.

A partir de 2011, j’ai traversé une longue période de chômage. J’avais des difficultés à retrouver un emploi, sans doute en raison de mon âge. Face à cela, je me suis dit qu’il fallait créer mon propre emploi. C’est alors que j’ai décidé d’ouvrir ma propre laverie automatique.

J’étais très enthousiaste dès le départ. Mais je n’avais pas immédiatement réalisé tout le travail que cela allait représenter. Lors d’un forum pour l’emploi et l’entreprenariat j’ai rencontré le Directeur de l’agence de Positive Planet France de Montreuil qui m’a été d’une grande aide et qui m’a accompagné dans l’aboutissement de mon projet. Moi qui n’avais jamais entrepris une telle démarche, je ne me serais jamais imaginée capable de valoriser mon projet devant des responsables de banques ou des avocats ! Et pourtant c’est avec mes mots et ma volonté que je me suis présentée à eux. Aujourd’hui, j’ai ma propre laverie à Bobigny ouverte 7 jours sur 7. A force de volonté et grâce au soutien de personnes compétentes et de mes proches, ma laverie a finalement vu le jour. Si le chemin a été long et parfois difficile, aujourd’hui je suis très fière du résultat !

Cameroun // Marie Crescence Ngobo

Cameroun

Depuis la création de mon activité, la sérénité est revenue dans la famille. Aujourd’hui, je gère les dépenses de mon foyer sans peine et je participe également à améliorer les conditions de vie de mes salariés et des femmes que je forme. J’ai confiance en moi et les autres me font confiance.”

Au Cameroun, on observe un fort taux de chômage notamment chez les femmes et les jeunes. Pour lutter contre la précarité, beaucoup souhaitent créer leur propre activité. Cependant, devenir entrepreneur au Cameroun surtout lorsqu’on est une femme constitue une réelle difficulté. Lancé en 2013, le projet “microentreprenariat et Femmes” promeut l’entreprenariat féminin avec pour objectif de renforcer l’autonomie financière des femmes entrepreneurs en leur donnant accès à de l’éducation financière, des formations et des opportunités de marché. Près de 1 084 femmes entrepreneurs ont été formées.

Après des études de développement en France, Marie crée en 2009 sa propre activité de transformation agricole près de Yaoundé. son entreprise, le grenier, lutte contre le gaspillage alimentaire en récupérant les excédents de production des agriculteurs de la région, pour ensuite les transformer en produits de longue conservation type sirop, confiture ou fruits séchés qui peuvent être conservés jusqu’à deux ans. En parallèle, elle a formé plus de 700 femmes aux techniques de transformation de leur production dans le but d’accroître leurs revenus.

Madagascar // Rohintsoa Randriamefa

Mada

« La santé est une richesse, ce slogan de la mutuelle Harena reflète particulièrement bien ce qui me motive au quotidien dans mon travail. À Madagascar, la grande majorité de la population n’a pas accès à cette richesse, et nous voulons la mettre à portée du plus grand nombre, pour améliorer les conditions de vie et participer au développement de notre île, pourtant remplie de richesses. La santé est une richesse mais ne devrait pas être un luxe !”

Aujourd’hui, 80% des malgaches actifs n’ont accès à aucune couverture sociale, plus de 70% de la population malgache a recours à l’automédication et 40% de la population vit à plus de 5km d’un centre de santé de base.

Depuis 2012, Positive Planet a créé 3 mutuelles de santé qui comptaient en 2016 5.700 adhérents et 23.000 bénéficiaires actifs.

A fin 2018 ce seront près de 17.000 adhérents et 70.000 bénéficiaires qui pourront accéder aux soins via 260 prestataires de santé conventionnés.

La mutuelle de santé Harena, située au cœur d’Antananarivo, permet aux micro-entrepreneurs et épargnants évoluant dans le secteur informel (comme 80% de la population active à Madagascar) de bénéficier d’une couverture sanitaire, pour eux et l’ensemble de leur famille. Rohintsoa est la directrice de la mutuelle Harena. C’est elle qui a porté la mutuelle depuis sa création à ce jour, avec l’équipe de la cellule de gestion et le soutien de Positive Planet. Elle est responsable du développement de la mutuelle d’un point de vue technique, opérationnel et stratégique, ce qui en fait l’interlocutrice privilégiée de tous.