Arménie / Coopératives Agricoles

Accès aux marchés

Région du Tavush, Arménie. Programme de création d’une chaîne de valeur inclusive au sein de la filière viticole développée par Positive Planet
L’existence de YBC dans notre région est très importante. La plupart des gens et particulièrement les jeunes partent de leur foyer pour trouver du travail dans une autre région du monde. Notre région a pourtant un réel savoir-faire qui date de la période soviétique et qui a malheureusement été interrompu pendant la guerre. La création de cette coopérative est un réel changement de situation. De plus en plus de personnes recommencent à cultiver leurs terres pour la viticulture.
Armen Simonyan Aygehovit, Président de la Coopérative à Yerevan
Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn

Contexte

Après l’effondrement de l’Union Soviétique, la répartition des terres arméniennes a laissé des centaines de milliers de paysans non préparés, incapables de générer des revenus suffisants pour leur famille. Les régions plus éloignées de Yerevan, où l’agriculture est la principale source de revenus, font particulièrement face à ces difficultés économiques. Dans les zones montagneuses, les surfaces agricoles restreintes, l’indisponibilité de ressources en eau et en intrants agricoles, ainsi que la déficience générale d’un savoir-faire agronome viable font obstacle au développement économique et social des paysans et de leurs familles. La plupart des hommes en âge de travailler quitte leur communauté pour obtenir un revenu supplémentaire en tant que saisonniers en Russie.

Toutefois, ceci ne suffit pas à assurer des conditions de vie stables à l’échelle des familles, dont le revenu atteint souvent seulement 50 à 60 % du seuil de pauvreté, estimé à 450 euros minimum par mois dans les zones rurales.

C’est dans ce cadre que de Pernod Ricard, à travers sa filiale Yerevan Brandy Company, participe au développement des viticulteurs des régions du Tavush, d’Ararat et d’Armavir. L’objectif du projet mené par Positive Planet et Pernod Ricard vise à améliorer les conditions de vie des viticulteurs arméniens et à lutter contre leur exode en Russie et dans d’autres pays voisins.

La direction RSE de Pernod Ricard mandate Positive Planet pour un projet de revalorisation de la chaîne de valeur viticole en Arménie. La mise en œuvre de ce projet s’inscrit dans un contexte de refonte globale d’un système agricole hérité de l’époque soviétique, et prend en compte les composantes sociales et culturelles, sans lesquelles la réussite ne peut être assurée.

Objectifs

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie RSE de Pernod Ricard :

  • Composante environnementale : revalorisation et durabilité de la production viticole arménienne
  • Composante sociale : développement économique et amélioration des conditions de vie des viticulteurs de la région du Tavush / lutte contre la désertification

Bénéficiaires

  • Agriculteurs membres des coopératives : 30 agriculteurs x 20 coopératives = 600 agriculteurs et leurs familles, soit 3000 personnes au total

Mise en œuvre

Le projet met l’accent sur le transfert de savoir-faire, la formation, l’apport d’équipements et l’enseignement de techniques agricoles pour sortir durablement les viticulteurs de la pauvreté.

  • Création de 20 coopératives rurales : assistance financière, juridique, formation à la gestion pérenne d’une coopérative
  • Aide à l’acquisition d’équipements agricoles (tracteurs, charrues, outils de taillage et de pulvérisation, etc.) à travers l’accès à des services de microfinance
  • Assistance technique avec l’appui d’experts agronomes
  • Renouvellement des pieds de vignes vieillissants (moyenne d’âge des pieds dans le Tavush : 50-60 ans, alors que le pic de productivité d’une vigne est entre 5 et 30 ans)

Impacts

  • Environnementaux : meilleure gestion de la distribution en eau et en intrants, avec impact environnemental réduit
  • Sociaux : hausse des revenus des viticulteurs (hausse moyenne par famille du revenu espéré à la fin du programme : 15% de surcroît de revenu), pérennisation de leur activité, frein à l’exode rural

Perspectives

  • Diversification des sources de revenus pour les viticulteurs, avec le développement d’une filière d’éco-tourisme en Arménie
  • Déploiement du projet à d’autres géographies et pour d’autres marques du Groupe Pernod Ricard

Budget, dates

  • > 1 million d’euros
  • Phase 1 de 2012 à 2014 : coopérative pilote, étude de faisabilité, formation financière et juridique
  • Phase 2 de 2015 à 2018 : création de 20 coopératives, mise en œuvre des techniques agricoles, pérennisation des pratiques et des résultats

Partenaire stratégique

Partenaire opérationnel